Grenoble   Isère   

                                                               

2009

Maîtrise d’Ouvrage : Association Projet Bob
Etudes : décembre 2009 – février 2010
Chantier : mai 2010 – décembre 2010
120m²

400 000e HT

Aménagement du bar restaurant « La Bobine »

 

 

Dans l’ancien bowling de Grenoble, avec sa façade classée datant des jeux olympiques de 1968 à Grenoble, la mission est d’accompagner la réalisation de l’aménagement intérieur et décoration d’un vaste équipement culturel abritant un bar-restaurant, une salle de spectacle, des studios de répétition et d’enregistrement et des bureaux.

L’enjeu est de réussir à créer un lieu chaleureux et convivial, particulièrement dans le café restaurant qui est aussi le hall d’entrée de la salle de spectacle

Le projet s’attelle à dessiner un comptoir aux formes accueillantes, ainsi qu’un bar et une cuisine fonctionnels, en échange régulier avec le comité de pilotage et les membres qui travailleront dans les lieux. Il propose également d’aménager la billetterie dans un vieux camion Citroën, à mêler le nouveau et l’existant (mobilier, équipements..)

Pour répondre à l’importante fréquentation des lieux et continuer d’écrire l’histoire de La Bobine , la mise en œuvre de matériaux solides, durable et aptes à se patiner avec le temps s’impose. La réalisation du bar en maçonnerie enduite et la très belle fabrication, par un menuisier, d’un long comptoir ondulant en chêne massif s’inscrivent dans ce sens.

Tout au long des études puis du chantier est intégré un travail sur la polychromie d’ensemble , pour distinguer l’espace administratif des bureaux , l’espace du café-restaurant, celui des circulations, des salles de répétition et d’enregistrement et de la belle salle de spectacle.

 

 

 

 

Saint-Julien-en-Quint   Drôme    

                                                               

2015

Maîtrise d’Ouvrage privée
Etudes : septembre 2015 – mars 2016
Chantier : septembre 2016 – septembre 2017
90 m²

90 000 e HT

Rénovation d’une bergerie en habitation

 

      

Initialement un espace sombre abritant une bergerie au rez de chaussée et une grange à l’étage, il était nécessaire pour la transformer en maison, d’ouvrir les espaces à la lumière et sur le très beau paysage alentour.

La façade ouest, détériorée a été redessinée, une petite terrasse aménagée à l’étage a permis la mise en place d’une grande baie vitrée ouverte au soleil levant.

Au rez-de-chaussée, une fenêtre fermée à l’Est pour ménager un réservoir d’eau pour les animaux, a été réouverte et les vieilles portes en bois remplacées par des menuiseries vitrées en chêne.

Avec la volonté forte de préserver l’aspect brut initial, le projet s’est attelé à mettre en valeur le potentiel intérieur existant : les courbes douces de l’arcade et de la voûte intérieure, l’irrégularité des murs…

La toiture a finalement été légèrement rehaussée pour permettre l’aménagement d’espaces intérieurs généreux et ouverts, rendre fluides et vivantes les circulations autour d’un vide central.

A l’étage, une passerelle reliant les deux espaces et une cloison en métal et bois très vitrée viennent renforcer la fluidité du mouvement et la transversalité sans cesse changeante de la lumière (dans la maison).